letras.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

letra de 30-1 - reynz

Loading...

[paroles de “30-1”]

[refrain]
on vient du cœur de la ville et on traîne en bande sur des kilomètres
on vient du cœur de la ville, là où clodos et potos rôdent près des bistrots
on vient du cœur de la ville, moi, j’avais qu’le vent pour bercer mes rêves
on vient du cœur de la ville, là où clodos et potos rôdent près des bistrots
brest-même, déambule dans le 30-1 (30-1)
excès, j’ai encore réveillé l’voisin
brest-même, déambule dans le 30-1 (30-1)
excès, excès, еxcès

[couplet 1]
r.e.y.n.z professionnel, pour user mеs godasses dans la ciudad (dada)
j’écrivais du rap, j’avais 14 balais, mes premiers p’tits refrains, ça f’sait “lalalala”
j’ai baisé des tapins, j’ai brisé mon cœur en brisant celui de toutes ces gentilles nanas
j’écoute vos rappeurs, ils m’font ni chaud ni froid, ils écrivent de la merde ouais, de très gros nanars
bientôt au sommet d’la ville, évidemment j’en rêve
alcool, molards, bagarres, tristesse, milliards d’poèmes
30 jours de pluie ce mois-ci, tout c’qui reste dehors finira par moisir
on parle pas de paddle quand on parle de loisirs, on parle pas d’être à l’heure, nous on parle de vieillir vieux
ou pas, jamais de ceux qui marchent au pas (bien sûr que non)
trou d’balle, nous on agit, nous on l’ouvre pas, hey
j’aime boire, j’aime pas faire la fête, j’aime croire, j’aime tout connaître
j’aime grave quand tu bouges ta tête avec oim, reynz, le fils de brest
[refrain]
on vient du cœur de la ville et on traîne en bande sur des kilomètres
on vient du cœur de la ville, là où clodos et potos rôdent près des bistrots
on vient du cœur de la ville, moi, j’avais qu’le vent pour bercer mes rêves
on vient du cœur de la ville, là où clodos et potos rôdent près des bistrots
brest-même, déambule dans le 30-1 (30-1)
excès, j’ai encore réveillé l’voisin
brest-même, déambule dans le 30-1 (30-1)
excès, excès, excès

[couplet 2]
que des excès gros, on fait qu’ça, souvent l’soir venu bourré comme un texan
le succès, on compte pas stagner dans l’sas, “vas-y baise les tous” susurre le vent à mon oreille
trop brûlant donc c’est mieux quand tombe la pluie
au matin le nesquick, confiture de groseille, premiers rayons d’soleil et je pense à l’oseille
ça calme pas ma trique, nan, 30-1 c’est là d’où l’on vient
eh, j’ai mon côté miossec, 30-1 vraie zone de zinzin
j’ai un pied qui prend l’eau et j’ai un pied au sec
30-1 préviens tes voisins, eh, que des excès
30-1 alcool et crachins, molards crachés dans la tempête

[refrain]
on vient du cœur de la ville et on traîne en bande sur des kilomètres
on vient du cœur de la ville, là où clodos et potos rôdent près des bistrots
on vient du cœur de la ville, moi, j’avais qu’le vent pour bercer mes rêves
on vient du cœur de la ville, là où clodos et potos rôdent près des bistrots
brest-même, déambule dans le 30-1 (30-1)
excès, j’ai encore réveillé l’voisin
brest-même, déambule dans le 30-1 (30-1)
excès, excès, excès