letras.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

letra de 1992, l'année des jeunes en bizness - nuttea

Loading...

[intro]
watch da ride
now, y a beaucoup d’jeunes qui parlent de respect sans savoir que l’honorable respect passe par le respect d’soi-même
so come in, jesus christ
[?]
come [?]

[refrain]
c’est 1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des promesses
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des pro
[couplet 1]
dans les banliеues, les jeunеs s’affrontent et sont dans de mauvais bizness
la violence fait rage face à la détresse
comme s’il n’y avait pas assez d’racailles, même la police agresse
voilà leur solution pour que la violence régresse
quelles sont les mesures concrètes pour que la jeunesse progresse?
beaucoup de blabla et toujours les mêmes promesses
les jeunes du ghetto sont sous la pression sans cesse
et pour s’en sortir, y a de bons et mauvais bizness
certains vont en classe, certains vendent la cèce
ils y en a même qui vont à l’école seulement pour faire du bizness
certains braquent les banques et sont en cavale sans cesse
la vie n’est pas un film alors pense tes bizness
pas besoin d’être violent pour ramasser des espèces
range ton gun, sers-toi d’ta tête et le tout-puissant fera le reste

[refrain]
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des promesses
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des pro

[couplet 2]
maintenant c’est raggam-ffin, raggam-ffin
dans cette jungle, une seule attitude, c’est come [?]
maintenant c’est raggam-ffin (follow me), raggam-ffin
dans cette jungle, une seule attitude, c’est raggam-ffin
un raggam-ffin en studio, c’est raggam-ffin progress
et daddy nuttea sur le mic, c’est raggam-ffin respect
un jeune tué par la police et tous les possees crient “stop”
la violence avance et tous les possees crient “stop”
si tu aimes ce style, j’aimerais t’entendre crier “stop”
les guns sont dehors et tous les possees crient “stop”
la méfiance règne et tous les possees crient “stop”
[refrain]
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des pro
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des pro

[couplet 3]
dans les banlieues, les jeunes s’affrontent et sont dans de mauvais bizness
la violence fait rage face à la détresse
comme s’il n’y avait pas assez d’racailles, même la police agresse
voilà leur solution pour que la violence régresse
quelles sont les mesures concrètes pour que la jeunesse progresse?
beaucoup de blabla et toujours les mêmes promesses
les jeunes du ghetto sont sous la pression sans cesse
et pour s’en sortir, y a de bons et mauvais bizness
le bon c’est raggam-ffin, raggam-ffin
dans cette jungle, une seule attitude, c’est come [?]
maintenant c’est raggam-ffin (follow me), raggam-ffin
dans cette jungle, une seule attitude, c’est (gimme more style)

[refrain]
c’est 1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des promesses
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des pro
[couplet 4]
certains ont de l’argent à n’plus savoir qu’en faire
ils traînent le nez dans la coke, sans l’savoir ils s’enterrent
rongés par l’argent, ils finissent rongés par les vers
écoute bien ce style, c’est pas des paroles en l’air
dans les rues, sous les vestes, tu verras des uzis
des m16, des neuf et puis des magnum
nous savons l’heure qu’il est, l’heure de la rébellion sonne
dans les livres sacrés, on dit armageddon
mes lyrics sont complètes, elles sont loin d’être connes
je tchatche dans le mic, je tchatche dans le mic, que jah me pardonne

[refrain]
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des promesses
1992, l’année des jeunes en bizness
fini de rigoler, on n’vit pas pour des pro

[pont]
maintenant c’est raggam-ffin, raggam-ffin
dans cette jungle, une seule attitude, c’est come [?]
maintenant c’est raggam-ffin (follow me), raggam-ffin
dans cette jungle, une seule attitude, c’est (hi hé, hou hou hé)
maintenant c’est raggam-ffin (hi hé), raggam-ffin (hou hou hé)
hi hé, hou hé, hi hé, hou hé, hé hé hé hé hé

[outro]
[?] dis is my time now
[?] international
avec l’homme qu’on appelle don l!ckshot, l’homme qu’on appelle polino, l’homme qu’on appelle féfé typical, l’homme qu’on appelle tonton david
big-up yourself my youth!