letras.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

letra de 243 - kaza

Loading...

[intro]
243 mon pays, 243 mon pays
on danse la nuit (on danse la nuit), on danse la nuit

[couplet 1]
on danse la nuit, on danse le jour, comme si le lendemain ne viendrait pas
faire des mélodies, faire la fête, ça, on maîtrise tous, depuis kinshasa
samedi, la mairie, on dégaine les meilleurs du pays, ça s’ambiance sur koffi, sur fally, costume bien centré, j’suis impoli
un tonton bourré qui m’appelle, va chercher la heineken
dans la cité y a les grands qui m’appellent, qui m’disent que j’dois le faire
mama na boca, j’suis l’enfant du pays (pays), kaza dit : “c’est papa qu’a donné” (donné)
on a grandi dans un taudis (taudis), c’est pas l’âge qu’on va voir arriver

[pré-refrain]
on s’ambiance à mort, tous les jours, fort jusqu’à devenir sourd
en bas d’la tour, j’suis en bas de la tour, on rigole devant le four
on voulait le foot comme cédric bakambu, faire la monnaie tous les jours (tous les jours)
comme cédric bakambu, faire la monnaie tous les jours

[refrain]
tantine, j’ai v’-esqui la police, pour ça que je m’ambiance ici
de mon 9-4 jusqu’à bx, tous les week-ends à la mairie
juste au cas où y a des fimbis, j’ai sorti tenue du pays
avant, quand j’étais impoli, tantine mettait pili-pili
tantine, j’ai v’-esqui la police, oh, faut pas paniquer, oh
là, maintenant, j’fais de la musique, c’est à cause de la cité, oh
tantine, j’ai v’-esqui la police, oh, faut pas paniquer, oh
là, maintenant, j’fais de la musique, c’est à cause de la cité, oh

[couplet 2]
tu sais c’est nous, on contrôle, sur la piste, j’suis en impro’
y a le drapeau sur le périmètre, j’envoie la gestu’ comme charo’
flow du bled, on est dedans, même quand ça lève en deux temps
j’suis plus un petit, vraiment, appelle-moi yaya maintenant
on a l’style des cains-ri, maman m’a appelé tony (tony)
c’est beau comment j’évolue (ouais), elles disent que j’suis trop impoli (impoli)
j’suis désolé, j’suis 243, j’ai l’attitude, j’suis congolais
quand j’rentre au bled, j’suis comme un prince, de ma famille, j’suis la fierté

[pré-refrain]
on s’ambiance à mort, tous les jours, fort jusqu’à devenir sourd
en bas d’la tour, j’suis en bas de la tour, on rigole devant le four
on voulait le foot comme cédric bakambu, faire la monnaie tous les jours (tous les jours)
comme cédric bakambu, faire la monnaie tous les jours

[refrain]
tantine, j’ai v’-esqui la police, pour ça que je m’ambiance ici
de mon 9-4 jusqu’à bx, tous les week-ends à la mairie
juste au cas où y a des fimbis, j’ai sorti tenue du pays
avant, quand j’étais impoli, tantine mettait pili-pili
tantine, j’ai v’-esqui la police, oh, faut pas paniquer, oh
là, maintenant, j’fais de la musique, c’est à cause de la cité, oh
tantine, j’ai v’-esqui la police, oh, faut pas paniquer, oh
là, maintenant, j’fais de la musique, c’est à cause de la cité, oh