letras.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

letra de ligne de vie - bry (67 bastos)

Loading...

ligne de vie :

[intro] :

petit j’voulais rappé, (merde)
petit j’voulais chanter
aujourd’hui j’veux faire des thunes
(putain..)

[couplet] :
petit j’voulais chanter
aujourd’hui j’veux faire des tubes
mais j’ai pas les épaules pour
donc on va dire j’veux faire des tunes
sauf que j’y arrive pas non plus
mais dites-moi comment j’peux faire
des années que j’rap sur youtube
y a même pas de commentaires
j’perds mon temps à faire des sons
que les gens n’écoutent même pas
des mixtapes, des albums
ça fait 10 ans qu’j’fais ça
25 piges au compteur
déjà le quart de siècle passé
pour la ‘sique j’compte pas les heures
mais des fois j’rêve de m’casser
peur des rides, peur d’la vie
car je sais que le temps passe
tous les jours, des gens meurs
je sais que le temps presse
les années s’enchaînent
et j’suis toujours dans ma chambre
à croire que j’suis l’meilleur
pendant ce temps les gens me chambrent
” br, qu’est ce que tu fous
qu’est-ce que tu fais dans l’rap
tu crées une image forte
mais en vrai t’es tout pourrave ”
pas d’plan a, à ma vie
donc pourquoi j’aurai l’plan b
la musique, ma seule drogue
quand j’ai l’moral plombé
les bpm’s reprennent
et mon cœur bat à nouveau
j’rap ce putain d’texte de tête
je l’ai perdu dans le caniveau
j’fais comme si tout allait bien
des fois j’fais semblant d’être moi
ils attendent que j’me noies
j’fais pas confiance aux êtres humains
va te faire foutre avec ta morale
je t’écoute pas de tout de façon
y a que quand je serai connu
qu’on m’chantera à l’unisson
j’vais faire mes dons à l’unicef
parce que les gosses n’ont rien demandé
ne demande pas aux grands médias
qui sont vraiment les enfoirés
le son tourne autour de moi
donc comprends que j’suis l’soleil
j’suis en pleine insomnie
si tu piges pas j’ai pas l’sommeil
des années qu’j’fais des nuits blanches
pour que mes ‘siques voient l’jour
faut jamais dire jamais
moi je dis jamais “toujours”
enchaînement simple et rapide
l’égotrip c’est pas ma came
j’ai chanté “thérapie”
pour aiguisé ma lame
j’me rappelle quand j’étais rien
et que maman me disait
” mon fils baisse pas les bras
il te suffit de viser
mais vise dans le mille
et entre dans les cœurs
fais c’que t’as à faire
mais délaisses ta rancœur ”
et maman avait raison
car elle a toujours raison
y a qu’pour elle que toujours
car elle est ma maison, (peace)
elle est ma raison
qu’est-ce que j’dis
elle est ma vie
je l’aime jusqu’à la mort
putain d’merde, à l’infini
si demain je la perd
c’est comme si je perdais la vie
comme dans un putain d’concert
j’veux faire du charivari
comme dinos, j’arrive à rien
mais j’vais pas lâcher l’affaire
toi-même tu sais pourquoi
j’ai tellement d’choses à faire
tellement d’choses à dire
donc ma feuille j’vais la noircir
mais plus je la noircie
plus ma vision s’obscurcit
c’est consentant, quand on s’entend
les batailles durent pas 100 ans
la j’ai envie d’craché mes tripes
et j’espère que ça s’entend
depuis quand j’ai ce son en tête
la question tu te la poses
trop longtemps que je m’entête
pour l’instant y aura pas d’pauses
je slalome dans les rues
à la recherche d’inspiration
j’veux pas parler des mêmes choses
à chaque album, à chaque sons
c’que j’raconte, ce que j’rap
c’est la vie qu’je mène
j’gratte toujours autant
peu importe les saisons men
si j’le fais, c’est qu’j’le dis
parce que c’que br promet, fait
tu m’regardes stupéfait
nan j’ai jamais rien lâché
j’ai jamais rien lâché
et j’men branles des cours de chant
poto, j’me suis refait
comme le sourire à deschamps
j’ai pas besoin d’un gros beat
pour éduqué le rap jeu
j’suis parano, donc mon but
c’est d’éviter les rageux
j’veux repartir à zéro
la réussite après l’échec
qui t’a dit, qu’le bonheur
se trouvait dans les chèques
putain d’merde..